6 questions à se poser avant de changer totalement de couleur de cheveux

Se poser les bonnes questions avant de changer de couleur.
Se poser les bonnes questions avant de changer de couleur.
Coloration

Que vous ayez envie de suivre les tendances, que vous soyez lassée de votre couleur naturelle ou que vous souhaitiez un changement radical, voici les questions que vous devez vous poser avant de faire une nouvelle coloration !

Quelle coloration choisir : permanente, ton sur ton ou temporaire ?

C’est la première question à se poser, en fonction du résultat que vous souhaitez obtenir. En effet, les colorations sont classées en trois groupes :

Groupe 1 : les colorations temporaires, dites aussi «fugaces» 

Formulée sans ammoniaque et sans eau oxygénée, ce type de couleur colore les cheveux uniquement à la surface et s’estompe au bout de six à huit shampooings. Si elle vous permet d’accéder aux changements les plus fous, comme un «rainbow hair» ou une coloration fluo, elle ne peut pas éclaircir vos cheveux de plus de deux tons. Très légère, elle ne couvre que 30% des cheveux blancs.

Groupe 2 : la coloration ton sur ton

Elle contient de l’eau oxygénée, mais pas d’ammoniaque. Comme son nom l’indique, elle permet de booster les reflets de votre couleur naturelle, de gainer les longueurs et de tester un ton au-dessus ou au-dessous. Plus résistante qu’une coloration temporaire, elle dure six à huit semaines.

Groupe 3 : la coloration permanente 

Composée d’ammoniaque et d’eau oxygénée, la coloration permanente ouvre les écailles du cheveu et installe ses pigments à l’intérieur de la fibre. Voilà pourquoi, elle est définitive et demande à être retouchée à la repousse des racines. Face aux cheveux blancs, c’est la solution la plus efficace, puisqu’elle les couvre à 100%.

Est-ce que mes cheveux sont abîmés ?

Qui dit couleur permanente, dit transformation chimique, et donc altération de la fibre. En effet, les colorations soulèvent les écailles des cheveux pour y déposer les pigments. Un procédé qui tend à les abîmer. Voilà pourquoi, il est important de bien préparer le terrain au préalable ! Si vos cheveux sont secs, déshydratés ou fragilisés, faites le plein de soins nourrissants et réparateurs à base de céramide, de beurre de karité et d’huiles végétales quelques semaines avant votre coloration. Ils seront ainsi mieux préparer à recevoir le produit colorant.

Savoir si vos cheveux sont abîmés.
Savoir si vos cheveux sont abîmés.

Dois-je décolorer mes cheveux ?

Dès que vous descendez en dessous de deux tons, vous devez passer par la décoloration. Ce procédé consiste à ôter les pigments naturels du cheveu, histoire d’enlever une précédente couleur et/ou accueillir votre nouvelle nuance sur une base neutre. Si vous êtes châtain foncé à brun, cela peut nécessiter plusieurs étapes ! Dans ce cas, espacer les décolorations toutes les deux semaines, et abusez des soins nourrissants entre chaque opération.

Comment choisir ma nouvelle couleur de cheveux ?

Pour obtenir un résultat harmonieux, votre nouvelle coloration doit s’accorder à la couleur de vos yeux et à votre carnation. De manière générale, il faut éviter les trop grands contrastes, à savoir une teinte noir corbeau avec une peau blanche ou un blond platine sur une peau mate. Cela pourrait durcir les traits ou manquer de naturel.

Les blonds clairs se marient à merveille avec les teints diaphanes, à l’exception du blond californien qui flattera les peaux bronzées au retour des grandes vacances ! Quant aux teintes du blond foncé aux châtain foncé, elles conviennent à tout le monde, profitez-en ! Enfin, les nuances plus sombres, comme le brun et le noir seront plus gracieuses sur une peau foncée.

Et le roux alors ? Flamboyante, cette couleur valorise les peaux laiteuses et souligne les regards verts ou noisette. En revanche, si votre teint est sujet aux rougeurs, mieux vaut éviter une coloration rousse, elle ne ferait que les accentuer.

Coloration originale : est-ce que je vais assumer mes cheveux sur le long terme ?

La tendance est aux mèches pastel, aux longueurs arc-en-ciel et aux reflets rouge feu ! Ces couleurs originales issues des podiums débarquent dans notre quotidien pour satisfaire les plus audacieuses. Mais comme la mode va et vient, vous pourriez vite vous lasser de cette chevelure rose bonbon… Alors plutôt que de choisir une coloration permanente, privilégiez les couleurs temporaires qui s’estompent au fil des shampooings. Plus légères, elles n’abîment pas les cheveux, vous pourrez donc changer de tête au gré de vos envies !

Aurais-je assez de patience pour entretenir ma couleur ?

Tout d’abord, sachez que plus vous vous éloignez de votre base naturelle plus il vous faudra entretenir la repousse des racines. Toutes les quatre à six semaines, vous devrez appliquer à nouveau le produit colorant sur cette section de cheveux. Néanmoins, si vous ne voulez pas céder à la pression des retouches, vous pouvez les espacer grâce à des coiffures trompe-l’œil. Lesquelles ? Un chignon, une queue de cheval ou un wet look, pourvu que les cheveux soient plaqués vers l’arrière. Ainsi, ils paraissent plus sombres. Sinon, vous pouvez aussi crêper légèrement vos racines. Cela crée du volume et floute par la même occasion la repousse.

Quand on a les cheveux colorés, une nouvelle routine capillaire s’impose ! Elle doit être composée de soins pour cheveux colorés riches en antioxydants et d’un masque nourrissant à faire une fois par semaine. Ainsi, vous protégez votre coloration des agressions extérieures (rayons UV, pollution ambiante, etc.) et hydratez votre chevelure en profondeur.

Que vous soyez blonde, brune ou rousse, pensez à bien entretenir votre couleur !

Avoir la patience d'entretenir sa couleur.
Avoir la patience d'entretenir sa couleur.
  • mots clés :
  • Coloration
  • Nouvelle Couleur
  • Coloration Maison

La sélection de la rédaction

Coloration

Loin des clichés et des stéréotypes, découvrez ce que votre couleur de cheveux dit de votre personnalité et comment elle est perçue. Décryptage.

Découvrir
Que dit votre couleur de cheveux sur votre personnalité ?
Coloration

Précurseurs des nouvelles tendances à suivre, les défilés révèlent les it-colorations de l'été 2016. Au programme : blond polaire, foilyage...

Découvrir
Coloration : les 3 couleurs de cheveux tendance de l'été 2016
Coloration

Pas besoin de vous éclipser sous le soleil pour avoir bonne mine ! Certaines couleurs de cheveux ont le don d’éclairer votre teint et de rajeunir vos traits. Lesquelles ?...

Découvrir
Quelles couleurs de cheveux pour donner bonne mine ?
Soin du cheveu

Shampooings à répétition, sérums ou lotions... C'est simple, vous avez tout tenté pour vous débarrasser de vos cheveux gras... en vain. Mais avez-vous...

Cheveux gras : les pouvoirs de l'argile
Découvrir
Cheveux gras : les pouvoirs de l'argile
Coiffure
Découvrir
Coupe au carré : comment l'adopter ?